Communication institutionnelle

Baromètre des Affaires - juillet 2017 : Les chefs d'entreprise sont optimistes pour l'avenir

Le 11/07/2017

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le 11/07/2017

 

La CCI Caen Normandie a réalisé, au mois de juin, une enquête auprès des dirigeants d’entreprises de sa circonscription, afin de dresser un bilan d’activité sur le 1er semestre 2017 et de connaître les perspectives pour le 2ème semestre.

 

Pour le 1er semestre 2017, le bilan est mitigé car si tous les indicateurs de performance s’améliorent, ils restent pour la plupart en négatif. Par secteur, on observe une amorce de reprise dans la Construction, un indicateur global d’activité qui reste positif mais se dégrade dans l’Industrie, une amélioration dans le Commerce avec toutefois des soldes d’opinion qui demeurent négatifs sur la quasi-totalité des indicateurs et des Services qui « calent » à nouveau après avoir montré des signes de reprise au semestre précédent. Pour les indicateurs de performance, un fait notable concerne les investissements qui présentent un solde d’opinion positif pour le 3ème semestre consécutif.

 

Concernant le 2ème semestre 2017, les prévisions sont optimistes pour tous les secteurs d’activité et tous les indicateurs de performance. En effet, près de 70 % des chefs d’entreprise interrogés se disent confiants pour les prochains mois. Les entreprises prévoient une stabilité de leurs effectifs.

 

Des questions spécifiques sur la relation entreprises/collectivités leur ont également été posées. Une majorité des dirigeants fait état d’un déficit d’information concernant la réforme territoriale et les nouveaux rôles des régions, départements et intercommunalités. La loi NOTRe est toutefois bien perçue par les dirigeants, puisqu’ils y voient une opportunité d’améliorer la relation entre la collectivité et les entreprises. Par ailleurs, 25 % des dirigeants sont intéressés par une rencontre entreprises/intercommunalités.

La redynamisation des centres-villes et centres-bourgs, ainsi que la valorisation du territoire et de ses atouts sont les axes prioritaires sur lesquels les dirigeants souhaitent une intervention de leur intercommunalité, devançant de près de 10 points des actions en faveur des infrastructures routières, ferroviaires ou numériques.    

 

Consultez le Baromètre des Affaires détaillé